325

Élargissons la solidarité révolutionnaire depuis la Turquie, du Kurdistan jusqu'à Palestine

Notre appel en hommage au camarade Cemil.
Élargissons la solidarité révolutionnaire depuis la Turquie, du Kurdistan jusqu’à Palestine !
Les captifs patriotes, révolutionnaires ne sont pas seuls !

L’État fasciste turc et l’État raciste sioniste d’Israël se rivalisent à torturer et à sauvagement attaquer les captifs progressistes, patriotes et révolutionnaires.

Mohammed Alan, captif palestinien en grève de la faim depuis plus de deux mois, est dans un état critique, branché par les fascistes sionistes qui tentent de le nourrir contre son gré. Face à de lourdes conditions d’isolation, des attaques visant les familles des captifs, des fouilles corporelles dégradantes, de lourdes tortures appliquées mêmes en cas de transferts vers les hôpitaux, de centaines de captifs palestiniens, membres de différentes organisations parmi lesquelles AL FATAH et le FPLP, poursuivent la grève de la faim.

L’État turc et l’État sioniste d’Israël appliquent des méthodes similaires, s’informent mutuellement sur leurs sinistres pratiques ; soutenu par les impérialistes des EU et de l’UE, l’État d’Israël s’en prend lâchement au peuple Palestinien et aux progressistes et révolutionnaires qui soutiennent sa légitime résistance. Les domiciles des familles patriotes et révolutionnaires résistantes sont méthodiquement détruits et les captifs subissent des sévices systématiques.

La Turquie est aussi raciste qu’Israël sioniste. Le pouvoir fasciste d’AKP a débuté la guerre civile en massacrant plus de trente jeunes à Suruç. Notre camarade Cemil YILDIZ, représentant de la Plate-forme de la Voix des Immortels et des Captifs dans le Kurdistan turc, est tombé lors de ce massacre.

L’État fasciste turc tente de protéger son régime en prétextant les prétendues attaques perpétrées aux forces de l’ordre ; or les massacres qu’il a mis en œuvre sont les conséquences des préparatifs de longue date. Il ne tolère même pas les corps sans vie des patriotes et révolutionnaires, les enfants du peuple Kurde en résistance ; il torture les corps des martyrs, les viole, les jette en pleine rue, dénudés. Il massacre les Kurdes originaires de Rojava, dans la région frontalière. Il s’acharne à massacrer dans ses geôles. Les captifs malades, diagnostiqués comme “ne peut vivre qu’en milieu hospitalier”, ne sont ni soignés, ni libérés ; se faire hospitaliser est devenu le parcours du combattant où les captifs malades subissent les mauvais traitements des responsables pénitentiaires pernicieux, souvent fatals.

Les captifs palestiniens ne sont pas seuls !

Les peuples de la Palestine, de la Turquie et du Kurdistan ne sont pas étrangers à ces pratiques inhumaines et fascistes : des corps dépecés, piétinés par les bottes militaires… Ils résistent depuis des décennies, apprennent de leurs pratiques dans la résistance et ils nous guident…

Nous protestons fermement contre la barbarie de l’État d’Israël et demandons que les revendications des captifs palestiniens soient acceptées. Les crimes contre l’humanité ne font qu’aggraver le cas de l’État d’Israël… Nos cœurs battent avec ceux du peuple palestinien, des patriotes et des révolutionnaires résistants !

Nous saluons la résistance des captifs du MLKP et du PKK !

Nous protestons contre l’agressivité fasciste du pouvoir de l’AKP et contre ses pratiques racistes ! Nous continuerons de donner la voix aux captifs révolutionnaires… Avec leur agressivité et leurs massacres, ni l’AKP ni ses chefs bouchers, ne pourront éviter leur fin ! Ce qu’ils infligent aux corps sans vie des patriotes et révolutionnaires, démontre leur inhumanité ! Nos martyrs sont immortels et continueront d’éclairer le chemin de la résistance et de la révolution ! Notre révolution grandira avec eux ! Les camarades captifs continueront de renforcer notre détermination !

CEMIL YILDIZ,
pour le Comité de solidarité avec les captifs révolutionnaires – Europe

Tags: , , , , , , ,

This entry was posted on Wednesday, August 26th, 2015 at 11:56 am and is filed under Prison Struggle.